cheikh benchahed

C’est l’imam Mohamed ben abdellah ben Ahmed ben othmane ben echahed el azhari ne a Miliana vers 1215 de l’egire fils d’un noble savant milianis

Très jeune a la maderssa de miliana commença a écrire des poèmes de madih et d’amour platonique très influence par les poètes soufis dont les saints cheikhs ben youcef el meliani et abderahmane ethaalibi

Apres avoir fait un parcours primaire lumineux acquerrait aux mains de maîtres du fikh a miliana les bases de la langue arabe ,le hadith ;et le coran, son père décide de l’envoyer a Alger a la maderssa ethaalibiya(collège) pour poursuivre ses études de perfectionnement ;

A Alger il fréquente les hommes de lettres et attire l’attention du diwan sur lui par son savoir et son talon de poètes,

obtint une bourse pour le caire poursuivit ces études a l’université d’el azhar

De retour vers Alger fut nomme au rectorat du collège ethaalibiya puis par la suite oukil du tombeau de sidi abderahmane ethaalibi

Par ces actions de bien faisances envers les démunis et la prise en charge de leurs besoins essentiels lui a valus la sympathie des gens de toutes les classes de la société de l’époque y compris celle de la cour du sultan hassan pacha

Quelques années plus tard fut nomme imam de djamaa djedid et membre du madjliss el fatwa d’Alger dont il devint le doyen de cette instance et fut le précurseur de l’entente entre rite hanafite et malekite par cette action importante fut nomme au madjliss du diwan au ministère des wakf et houbous

Benchahed resta toujours un fervent défenseur des interets de la communauté algéroise, par exemple il décréta nulle la nouvelle imposition sur les produits alimentaire ce qui lui a valut les foudres de la nomenclatua turque, et lui attira beaucoup d’ennuis du mekhzen si ce n’est la protection du sultan en personne pour lui apporter son soutien nécessaire :

Homme de lettres théologien réformateur très ouvert sur son époque benchahed milita pendant toute sa vie pour une synchronisation de l’esprit et de la religion , très au courant des tendances soufis de l’époque fut aussi un des réformateurs (achariste) de la philosophie mystique et y apporta une réflexion très pragmatique sur la relation qui existe entre l’homme l’univers et son créateur des essais (idjtihadates) se trouve a la bibliothèque d’istamboul traitant de différents sujets mystiques ou de jurisprudence islamique répertoriée comme des essais inédits :

Torture par la maladie, benchahed mourut a un age très avance presque quatre vingt dix ans enterre au cimetière de sidi abderahmane :

Laissant une panoplie de poèmes immortels dont le plus connu

اkif yahna qelb elmodhna ou kif yeslou

en troix versions différentes benchahed reste a nos jours pour beaucoup de mélomanes un doyen de la poésie aroubi et un pilier du melhoun algérois avec d’autres poètes comme kebabti et boukandoura

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

MUSIC EXCLUSIVE |
thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | read and heard
| Miouzik 60 et 70
| les humains entre eux