• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archive pour octobre, 2010

Cheikh Abdelkader Bentobdji 1871-1948

Cheikh Abdelkader Bentobdji 1871-1948
Le poete mystique Abdelkader Bentobdji naquit le 8 mars 1871 dans le quartier populaire de Tijditt a Mostaganem,de Hamou Bentobdji,commercant de son etat,alors age de 39 ans et de aicha benhamideche issus tous les deux d’une grande famille notable de Mostaganem.il vecut comme les enfants de son age,une enfance tres studieuse,en effectuant une scolarite traditionnelle dans l’enseignement coranique sous la conduite de maitres imama tres eclaires qui lui ouvrent la voie de l’erudition et de la recherche litteraire,soufie en particulier.une fois accompli avec succes son apprentissage de base,constitue,en plus de la connaissance parfaite du livre saint,de tous les courants de pensees etablis dans ce domaine.il entretient d’excellent rapports bases sur le respect et la reconaissance mutuels avec les »mourides » et « fouqaras » des conferies alaouiya,dont le siege se trouve a Mostaganem,Tidjania et Rahmania entre autres.abdelkader bentobdji concentra en lui,tres jeune,les enseignement initiatiques derives d’el ghazli,d’el haladj,d’abou mediene chouaib(sidi boumediene),de lakhar benkhelouf,de belkacem bensaber et de abdelkader el djilani.c’est ainsi qu’il decouvert,en ce dernier,Patron de Bagdad,une figure mystique phenomenale,qui le subjugue et qu’il ne cesse de venerer sa vie durant.L’ordre de la Qadiriya,fonde du vivant de « Soultane EL Aouliya »(le sultan des Saints),il ya quelques huit siecles,fut la premiere confrerie religieuse,qui fit son apparition en Algerie.elle fut introduite par les Fatimides,au XIIeme siecle de l’ere chretienne.
il n’ya pas de famille en Algerie ou dans le Maghreb en general ou l’on ne prenomme pas Abdelkader,Kada,Laaredj,Djelloul,Boualem,Kaddour,Djillali etc….en hommage a Sidi Abdelkader EL Djillali.cheikh abdelkader bentobdji,prenomma lui meme son fils Laaredj.ce dernier poursuivra l’oeuvre poetique mystique tracee par son pere.La fascination,la sublimation et la devotion suscitees chez abdelkader bentobdji,en direction de baghdad,n’avait d’egal que sa passion pour cette eminente personnalite de l’histoire arabomusulmane.cheikh bentobdji va ainsi produire une multitude de poesie louanges au prophete Mohamed(SWS) d’abord et ensuite a quelques autres personnalites de la region,telles que sidi belkacem bensabeur et son fils Harrag pour ne se consacrer,en grande partie de son existence,qu’a Sidi Abdelkader EL Djillali,sa principale passion.Temoin de son epoque,Bentobdji,l’a prouve en fixant quelques images sociales qu’il a lui meme vecues au debut du XXeme siecle a Mostaganem.c’est ainsi qu’il dira quelques poemes sur la ville et les degradations sociales qu’elle a subie apres la premiere guerre mondiale.les us et coutumes evanescents,les quartiers qui avaient jadis connu la grandeur,font l’object de pieces poetiques pour dire le refus du fait accompli etabli par la colonisation.cheikh bentobdji prie dieu le tout puissant dans chacune de ses poesies,dans le but de premunir sa ville natale et de faire prendre conscience a ses enfants de leur identite,de leur religion et de leur nation.
poete mystique aux contours simples,cheikh bentobdji nous offre dans son oeuvre,outre »soltane el aouliya » qu’il venere,un voyage dans l’antre de Mostaganem situee a Tijditt,a EL Matmar,a Titelguine,a EL Makser,a Mezaghrane,a EL Arsa,a Kaddous EL Meddah,a Sidi Boumehaouene,sidi Bouadjadj,a sidi Hamou cheikh,a sidi Mejdoub,a sidi sayeh,ou encore a sidi Hmadouche.avant de s’eteindre en 1948 a l’age de 71 ans,cheikh abdelkader bentobdji fit un voeu a ses proches,qui consistait en l’interpretation de chants religieux par un cheikh meddah,d’apres son petit fils EL Hadj Bouziane Benguettat,ancien president de l’association Nadi EL Hillal Taqafi et EL Hadj Benhamou Mostefa dit cheikh Sika,grandes figures de la musique classique et chaabi a Mostaganem,qui ont pris part a cette ceremonie pour le moins insolite.Ce fut,en effet,le regrette cheikh Ali Benkoula(decede en 1976) qui a eu l’insigne honneur d’interpreter durant la ceremonie une celebre qacida intitulee « Ya hmame el aouliya rof bel adjel »(O maitre des marabouts,accepte vite mes doleances).Le cortege funebre etait egalement accompagne par un groupe de Zorna et de TbeL qui reprenait des airs entonnes en chorale par les fervents et adeptes de la Zaouia Sidi Hamou cheikh,durant le trajet qui separait le domicile mortuaire du mausolee de sisi Abdelkader EL-DJillali,ou sera enterre le venere poete,ce mausolee se trouve dans le quartier « Qadous EL Meddah » surplombant le nouveau theatre de verdure de Mostaganem.
cheikh bentobdji a laisse pour la posterite un nombre incalculable,de poesies religieuses qui font le repertoire essentiel de nombreux groupes mystiques.une de ses oeuvres a connu une dimension internationale »Abdelkader ya Boualem dhaq el hal aliya » interpretee colectivement par le trio khaled,rachid taha,faudel dans une production exceptionnelle qui a caracole en tete de plusieurs hit-parades mondiaux.cette chanson a fait l’object d’un enregistrement integral d’une excellente facture pour la television nationale en fevrier 2000 par le chanteur et professeur de musique Abdelkader Ghelamellah,qui a consacre a ce grand poete,l’unique recueil publie en fevrier 1999 a Mostaganem.
quelques titres de poemes ecrits par Cheikh Abdelkader Bentobdji:
1-Li Lahh ya ahli aadrouni.2-Abdelkader ya Boualem.3-Mal mlih el mlah.4-sidi el harrag
ya el hadar.5-Belkacem fares ezmen.6-Ellah yeltof bmesteghanem.
un de ses eleves les plus meritants,EL Hadj MOhamed Bendenia,poete de son etat,avait recueilli quelques 200 oeuvres de son maitre.l’ensemble de ces ecrits se trouve soigneusement conserve par son petit fils Hadj Bendenia.

Abdelkader Bendaamache

MUSIC EXCLUSIVE |
thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | read and heard
| Miouzik 60 et 70
| les humains entre eux