Cheikh kaddour benachour zerhouni

Cheikh kaddour benachour zerhouni (1850-1938)
cheikh kaddour benachour zerhouni naquit en 1850 a Nedroma dans la wilaya de Tlemcen,au sein d’une famille pieuse et tres respectueuse des valeurs traditionnelles.son pere ahmed benachour,commercant de son etat,repute pour ses grandes qualities morlaes l’entourait de toute son affection,en plus de sa mere qui l’encourageait d’une maniere inconditionnelle.il poursuit un enseignement traditionnel a l’ecole coranique,au sein de laquelle,il acquit brillamment tous les rudiments qui lui ont permis plus tard,de maitriser la langue arabe dans ses profondeurs.cette formation,confortee par les contacts des cheikhs et autres savants etablis a Nedroma,lui facilite l’acces a la literature populaire,une passion qu’il arrive aisement a eclore,il n’est age que de 13 ans.trios annees plus tard,il verse dans le monde musical en qualite de chanteur,interpretant les pieces poetiques populaires dans le genre hawzi et zedjel.kaddour benachour seduit son public qui devient de plus en plus nombreux a l’occasion de diverses fetes et ceremonies familiales ou religieuses.il dirige d’une main de maitre un orchestre qu’il constitue d’un rbeb,d’une derbouka,de deux luths et d’une snitra(mandolin).cette activite lui ouvre le champ de la connaissance des grands maitres de la poesie populaire tells que sidi Lakhdar benkhelouf,Mohamed benmsaib,bentriki,bensahla Mohamed et son fils boumediene et autres poetes marocains comme abdelaziz maghraoui,sidi kaddour el alami,Mohamed nedjar,benslimane entre autres.cheikh k.benachour poursuit sa carriere d’artiste d’une maniere pleine et entiere faisant de chaque representation un moment d’affirmation exceptionnel.il voue un respect et une reconnaissance sans limite,a son pere spirituel,le venere cheikh sid ahmed el bidjai,ainsi qu’a son maitre cheikh sidi mustapha benamar trari el wazani,cheikh de la zaouia tayebiya a Nedroma,lequel a guide ses pas jusqu’a la consecration.au cours de cette periode,cheikh k.benachour produit un certain nombre de poeme dans le genre profane.il demeure ainsi jusqu’en 1912 date a laquelle,il s’engage corps et ame dans la voie du mysticisme et de l’ascetisme.il s’installe a Tlemcen en 1926 pour quelques annees au cours desquelles il preche la bonne parole dans le monde soufi produisant de nombreuses pieces poetiques panegyriques,temoignant si besoin est,son attachement definitive a la cause religieuse qu’il a choisi de defender de toute son ame pour le restant de ses jours.un autre grand poete l’a precede a Nedroma,il s’agit de cheikh M’hamed Remaoune,l’auteur de la celebre poesie”Alayemni fi Liaati ma zarouk mhane”,ce meme poete va devenir son parent par alliance.cheikh k.benachour epousera,en effet sa petite fille Meriem,laquelle,lui inspirera une poesie sublime intitulee”Anaya fi H’mak qoultelha ya ouelfi meriem” rendue celebre par cheikh hadj M’hamed el anka en 1965 et hadj Mohamed el ghafour a l’occasion du 1er festival national des chants populaires en 1969 au cours duquel il obtient un oscar bien merite.une premiere tentative de receuil a ete realise a Oujda,quelques temps après sa mort,intervenue en 1938.Cet ouvrage,constitue de 47 poemes mystiques,s’intitule”kounouz el anhar ouel bouhour fi diwan esserri oue nour”(le tresor des fleuves et des mers dans le secret et la lumiere).cheikh k benachour a ete bien loin que ces quelques poemes,oeuvre qui na procede que du seul souci de la posterite mystique de ce grand poete.une autre publication a vu le jour en 1996,reunissant un maximum,de poesie tous genres confondus.cette publication a ete produite par la bibliotheque national et prefacee par le professeur Abdelatif Rahal.l’auteur,Mohamed Benamar Zerhouni a reuni quelques 180 poemes,qu’il nous livre dans ce recueil intituled”Diwan cheikh kaddour benachour zerhouni,poemes dans le genre zajel et melhun”.l’auteur,passionne par la poesie populaire,a fait etat d’une grande diversite de theme,qu’il presente dans cet ouvrage volumineux de 826 pages,mettant ainsi au grand jour la veritable dimension de ce grand personnage de l’histoire culturelle de notre pays.cheikh kaddour benachour zerhouni s’est eteint a Nedroma le Lundi 6 juin 1938 a l’age de 88 ans.
quelques titres de pieces poetiques celebres extraits du diwan de cheikh kaddour benachour zerhouni:
1-el hadi ras mali.2-soumi ghali.3-heulet benyelles.4-fraq fatma.5-rqiq el hadjeb.6-yal goumri.7-ghab ezhar…….
Source:Abdelkader Bendameche(les grandes figures de l’art musical algerien)

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire